Être heureux, c’est possible!

M_-HEUREUXÊtes-vous heureux?

Avez-vous déjà prit le temps de vous demander si vous étiez heureux? Oui? Non? Peut-être?

Et si vous ne l’avez pas fait dernièrement, quelle serait la première question à se poser pour débuter votre questionnement?

Peut-être « Qu’est-ce que l’essentiel? »

J’ai tapé cette question dans Google et j’y ai trouvé plusieurs textes sur ce sujet.

Des gens y affirment avoir tout pour être heureux comme le confort matériel, la vie de famille parfaite, le couple idéal, les amis, les activités, la belle vie quoi! Et pourtant, ils ne sont pas heureux…

Dans une autre réflexion, on explique aux gens qu’ils doivent faire un boulot qu’ils aiment pour tout simplement être heureux.

Dans un autre texte, la vie suggérée est tout simplement de Vivre.

Dans ce monde de communication extraordinaire comme l’Internet, les courriels, les textos… J’aimerais bien y ajouter le téléphone ou les contacts humains mais… ce n’est plus « IN » car la réponse peut prendre beaucoup plus que quelques minutes avant d’arriver.

donkey_kon_année_80Lorsque j’étais jeune, je n’avais qu’une console Donkey Kong et… combien de plaisir j’ai eu avec ce jeu!

Les jeunes d’aujourd’hui jouent sur leur console XBOX360 et en ligne en plus… Chacun est dans le confort de leur salon et ils jouent ensemble.

Je trouve cela désolant mais en même temps, c’est ça l’évolution!

Par contre, il y a une chose qui n’a pas changé depuis mon enfance, c’est le désir d’être heureux.

Et même avec toute la technologie actuelle, les gens ne sont pas plus heureux.

Comment faire pour être heureux alors? Eh bien, c’est peut-être en réfléchissant à la question « Qu’est-ce que l’essentiel? ». C’est avec cette question que j’ai découvert la vraie réponse en moi. En prenant le temps d’écouter cette voix intérieure qui n’attendait que je l’écoute.

Etre-soi-mêmeJe n’ai pas la vraie vérité infuse mais je sais une chose maintenant. Eh bien, je sais que pour être heureux, il faut rester soi-même et cela, même au détriment des autres. Lorsqu’on est soi, qu’on prend des décisions en fonction de soi et qu’on se respecte, je crois qu’il n’y a pas d’autres issues que d’être heureux.

Je ne dis pas que d’être heureux, c’est 24 heures sur 24 mais… je dirais plutôt qu’il y a plus de moments heureux que malheureux.

Ce contenu a été publié dans Amour, Famille, Rêve. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>